Antivirus

Les 3 types de virus :

  • Virus

Un virus informatique est un morceau de logiciel qui peut infecter un ordinateur, s'installer de lui-même et se copier lui-même à d'autres ordinateurs, sans que les utilisateurs s'en aperçoivent. Il se connecte généralement de lui-même à d'autres programmes de l'ordinateur, fichiers de données, ou au secteur de démarrage d'un disque dur.


  • Cheval de Troie

Un type de logiciel malveillant qui utilise un code malveillant pour installer des logiciels qui semble OK, mais est masqué pour créer une porte arrière dans un système, généralement en entraînant la perte ou le vol des données à partir d'une source externe.


  • VER

Contrairement à un virus, un ver, est un élément autonome des logiciels malveillants qui se réplique lui-même pour se propager à d'autres ordinateurs. Il utilise le plus souvent un réseau d'ordinateur, s'en remettant à une brèche de sécurité sur le système cible pour autoriser l'accès.


Voici une petite liste d'Antivirus :

Windows :

  • Microsoft Windows Defender, Bitdefender, Malwerbytes, Kaspersky, McAfee, Avira, Avast, Eset, Norton...

Linux :

  • ClamWin, Bitdefender, Sophos, Comodo, Avast Core Security, F-PROT, ESET NOD32 Antivirus 4...

Tutoriel d'installation et configuration d'un antivirus, cliquez-ici

disponible

en téléchargement

en cliquant ici

Le fabricant d'antivirus Emsisoft vient de oublier un utilitaire de décryptage gratuit pour la souche de ransomware, la famille de rançongiciel la plus active et la plus répandue actuellement. Le décrypteur peut déverrouiller 148 des 160 variantes du ransomware. Emsisoft a récemment classé au premier rang des menaces de rançon au cours des six derniers mois (T2 et T3 2019).

Selon Emsisoft, il y a "plus de 116 000 victimes confirmées et un total estimé à 460 000 victimes" qui pourraient bénéficier de l'utilitaire de décryptage.

Le décrypteur de ransomware est disponible en téléchargement sur le site d'Emsisoft. Un guide d'utilisation est également disponible sur la même page pour orienter les utilisateurs dans le processus de décryptage. Un autre décrypteur a également été lancé pour la variante PUMA, disponible en téléchargement ici.

(source)